• il a dit *


    bon, j'ecris sans me relire alors essaye de comprendre mon cheminement et ma façon de penser sans te vexer , ni interpréter s'il te plait

    C'est pas toi qui bloque, c'est moi. J'ai pas de sentiments, j'en avait déjà pas beaucoup à la naissance mais çà c'est aggravé en vieillissant. A tel point que plus grand chose peut me faire réagir, je suis un mort en sursis. Regarde, hier, j'ai appris que mon oncle se piquait. Et bien , en fait, je m'en tappe, ça m'a rien fait. Une de mes meilleures amie s'est fait plaquer, je m'en, tappe, Lucie s'est fait plaquer, je m'en contrefout. Et c'est pareil quand les choses m'arrive à moi. Seul le stress m'atteind, y'a pas de protection contre le stress. En résumé, les sentiments, j'en ai plus et j'en veux pas, il faut que mon esprit se refasse une virginité, se laisse le temps d'oublier. Mais quand je vois le monde qui l'entoure, je vois pas comment il pourrait. C'est pas toi, c'est moi.
    Je reste convaincu que venir chez moi serait pour toi une grossière erreur, ça va t'accrocher encore plus et là, comme je t'ai dit, je ne peux pas éprouver le moindre sentiment fort. De l'amitié oui (et encore, des fois je me demande).Toutes les filles me parlent de mes yeux en disant qu'ils sont expressifs (mirroir de l'âme tout çà...) J'y crois pas perso, t'es pas la première à lire des trucs ds mes yeux, gars comme fille croit voir ds mes yeux plus de choses qu'il n'y a. Je suis désolé, je suis dur mais je le fais pour toi. Je pourrais très bien te laisser croire des choses et abuser de toi mais c'est pas mon genre.
    Si vraiment, tu veux qu'on se revoit, on se reverra mais sache que sortir ensemble est exclu, je me hairais de te faire encore plus de mal. On ne joue pas avec les sentiments des autres même s'ils sont d'accord.
    J'aimerais te revoir en tant qu'ami car je t'apprecie mais je sais que toi, tu ne pourrais pas supporter, je pense que laisser du temps serait bon mais là encore, tu ne voudras pas, on est dans une impasse.
    Je pressens ce qui va se passer, tu vas venir, je vais être odieux avec toi et tu vas partir plus bas que tu n'es arrivé avec en plus l'envie de ne plus jamais me revoir. Et çà, çà me ferais vraiment chier de gacher la petite chose qu'on a construite ensemble
    Je sais pas quoi faire, tu as toutes les cartes en main, c'est toi qui doit prendre une décision mais sache que même si ça te fera souffrir sur le coup, je ferais tout pour pas te faire souffrir sur du long terme et même si tu m'en veux à vie, je prefererais ça plutôt que de me foutre de toi

    PS: je sens que tu vas me haïr, je prefères même pas relire .

    --

    voilà une forte ancienne redécouverte , c'est étrange ça fait plus de 3 mois que j'ai eu le droit à ce message mais ça me fais encore de la peine de le relire , comment au bout d'un an de choses partagées avec quelqu'un , comment on peut oser écrire de telles choses ? c'est là que je me rends compte que repartir de la vendée fut une grande inconscience , si ça n'avait
    été le cas il n'aurait sans doute jamais écrit ça .. quelle idiotie .


    et maintenant tu veux me revoir , "si j'ai le temps mais je ferais tout pour le trouver" . biensur .


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :