• puisque *

    puisque c'est fini , encore une fois , encore un 1er novembre . je veux garder des mots , des souvenirs , j'ai peur de tout effacer . à toi qui avait promis que l'on n'se ferait pas de mal , que jamais tu me laisserais , à toi qui était ma moitié de fusion même quand nous n'étions plus qu'amis . à toi qui m'a apporté tout se soutien toujours quand ça n'allait pas . à toi qui à toujours su me proteger et me rendre mon sourire . à toi qui était le fil auquel je pouvais toujours me raccrocher en cas d'intemperies sentimentales . à toi qui ne m'a jamais laissé . à toi qui m'a dit ces mots que personne ne m'a si bien dit . à toi en qui j'ai la plus grande confiance . je sais que ce qui arrive n'est pas voulu , je sais que toi aussi tu y croyais comme tout le monde . on y a tous cru . on pensait tous que tes sentiments pour moi étaient très fort , on l'savait que tu m'aimais , on m'a même dit ne pas t'avoir déjà vu si heureux et impatient depuis un long moment . on m'a dit tout ça . tu l'as dit aussi , tu ne voulais pas que je me fasses de soucis , je n'avais aucune raison de m'inquieter . tu le disais . tout le monde le disais . mais elle est là , elle l'a envoyé balader parce que te voir heureux avec une autre peut-être ça la dérangeait . elle a osé te prendre à moi car oui cette avantage de l'absence de distance elle l'a , elle sait aussi te manipuler . mais moi je ne joue pas mes sentiments pour toi ils étaient plus que vrai . regardes d'ailleurs mon état aujourd'hui . j'ai besoin de toi mon confident , mon toi , mais en même temps que l'amoureux que tu étais tu es parti . tu me laisses là . je suis pomée . j'pensais pas me pourrir comme ça pour quelqu'un mais c'est trop dur . j'étais tellement heureuse . deux ans passés à attendre . deux ans où nos sentiments ils étaient là mais la distance toujours elle . on était enfin réuni , on s'est promis tellement de choses , on s'est dit tellement de mots que je ne saurais oublier , tellement de regards , mes pleurs parce que j'avais peur , peur de te perdre toi qui était tellement tout . mais tu m'avais dit que si cela devait se passer ça n'viendrait pas de toi . tu avais promis , maintenant je ne comprends plus , tu ne fais que des choses qui ne te ressemble pas et moi je tombe dans les clichés bourrés de pathétique , je me fait ramasser à la petite cuillère par mes amis , qui m'aident autant qu'il le peuvent , mais ma principale accroche n'est plus là . simba a disparu laissant nala derrière lui après tellement de moments magiques , tellement de joie , d'amour . tes caresses , ta voix , ton regard tout me manques , je n'sais plus où j'vais . à toi que j'aime , maintenant je le sais , je t'aime , je sais ce qu'est cette tristesse et cette impuissance que l'on ressent après une rupture . et je me dis que je n'ai jamais vraiment aimé si ce n'est toi et lui . mais lui je l'oubliais dans tes bras , ma main dans la tienne . j'ai besoin de toi .

    à mon simba .

    je hais cette distance qui nous sépare depuis tout ce temps et qui nous rends malheureux .

  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Novembre 2005 à 17:33
    ...
    ...
    2
    Samedi 5 Novembre 2005 à 17:40
    ...
    ...
    3
    Samedi 5 Novembre 2005 à 17:41
    ...
    ...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :